Logo
frger

Le Centenaire de la Première Guerre Mondiale (2014-2018)

28/01/2014
Auteur: MIREILLE MERLI

CENTENAIRE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE (2014 - 2018)

Centenaire Grande Guerre LogoUn siècle nous sépare de la Première Guerre Mondiale !  La « Grande Guerre », embrasa une grande partie du monde, plus particulièrement l'Europe sans épargner l’Alsace, théâtre de terribles tragédies.

Le temps est venu dès ce début d’année 2014 et pendant 4 ans, de porter un regardapaisé sur ce passé ténébreux et de consolider ensemble les fondements de nos idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité.

L’histoire – grands contours :

Ce conflit a germé dans le terreau des antagonismes européens du début du 20ème siècle.  L’étincelle qui a mis le feu aux poudres fut l'assassinat de l'Archiduc d'Autriche François-Ferdinand en date 28 juin 1914 à Sarajevo. Très vite se dessinent  les alliances. D’une part, l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et la Turquie (la Triple Alliance), d’autre part la Grande-Bretagne, la France et la Russie (la Triple Entente)

L’Italie s’associe à la Triple Alliance en 1915. Les Etats Unis rejoignent la Triple Entente plus tardivement, en 1917.

Soldat au combat Tranchées Grande GuerreLa mobilisation des troupes se déclenche très rapidement dans de nombreux pays. Les troupes allemandes traversent la frontière et envahissent la Belgique, le 4 aout 1914.  La Grande Guerre vient de commencer, elle va durer 4 années. Le 11 novembre 1918 est l'heure du bilan : il est tragique, terrifiant et occasionne des bouleversements matériels et des traumatismes moraux dont certains encore visibles aujourd’hui, des lignes de front jusqu'au coeur de villes et villages.

L’Alsace, et particulièrement le Hartmannswillerkopf rebaptisé Vieil-Armand après la guerre, a été le théâtre de batailles acharnées. Ce rocher pyramidal, surplombant de ses 956 mètres la plaine d’Alsace était à ce titre un site convoité par les deux camps pour son intérêt stratégique.

30 000 hommes – français et allemands – ont été victimes sur ce seul site d’un ouragan d’obus, de gaz et de flammes. Classé monument historique, le site abrite l’un des quatre monuments nationaux dédiés à cette période tragique. 2 circuits de visites sont proposés aux visiteurs : une ascension de 30 mn du Vieil-Armand jusqu’à la grande croix ou un parcours de 2h 30 parmi les tranchées et les anciens abris, et 45 km de tranchées conservées.

 

Vue du Grand Ballon vers HartmanswillerkopfJean-Michel Maulpoix s’exprime à son sujet :

 « Pour qui suit aujourd’hui les chemins qui serpentent au long des pentes rocheuses et boisées du Vieil Armand, ce sont soudain d’étranges stigmates que la montagne laisse apparaître sur ses flancs : des tranchées, des blockhaus, un chaos de poutres et de tôles, des pans de murs à demi effondrés, presque une ville, dont il ne resterait que des couloirs, des portes, des soupiraux et des seuils, la géométrie complexe de la guerre envahie de ronces et tapissée de feuilles mortes…Une ville habitée naguère par une population de troglodytes casqués, mais depuis longtemps désertée, tombant inexorablement dans l’oubli, en voie d’absorption par la végétation. La mousse y fait parfois comme une peau sur la pierre, une peau végétale qui prête un corps presque doux à cette mémoire de veines et de boyaux où voici près d’un siècle le sang des hommes s’en est allé…»

 

 Le programme des commémorations de la Première Guerre mondiale en 2014 a été initié par la Présidence de la République Française, en la personne de son Président, M. François Hollande, relayé par les Collectivités locales.

 Ces regards sur l’histoire ne doivent évidement pas rouvrir des plaies cicatrisées mais renforcer notre détermination  à ne plus jamais nous laisser emporter par de telles horreurs, à nous rassembler tous autour d’un héritage commun, et selon notre Président,  

« à faire avancer la France, à construire l’Europe et à préserver la paix ».

 

Les grandes dates nationales retenues sont les suivantes :

  • 14 juillet 2014, défilé sur les Champs-Elysées avec la participation de représentants de plus de 70 pays ayant participé aux hostilités. 
  • 3 août 2014, anniversaire de l’entrée en guerre de la France après la déclaration de guerre de l’Allemagne, en présence du président fédéral, M. Joachim Gauck. 
  • septembre 2014, commémoration de la première bataille de la Marne qui avait permis de stopper l’offensive lancée sur Paris. 
  • 11 novembre 2014, inauguration du mémorial international de Notre Dame de Lorette, en souvenir des 600.000 soldats tombés sur les champs de bataille du Nord-Pas-de-Calais.

Les grands rendez-vous régionaux sont les suivants :

  • l’exposition « Menschen im Krieg / Vivre en temps de guerre des deux côtés du Rhin – 1914-1918 », est conçue comme une exposition itinérante franci-allemande. Elle sera inaugurée au mois d’avril 2014  et s’installera en novembre 2014 à l’occasion de la « Rencontre des Mémoires » à la Maison de la Région à Strasbourg  en collaboration avec les archives départementales du Haut-Rhin, le Generallandesarchiv de Karlsruhe et le Staatsarchiv de Freiburg-im-Breisgau (Allemagne). vivre-en-temps-de-guerre-1914-1918.fr 
  • un rendez-vous culturel et mémoriel autour du spectacle « A nos morts … », du 1er au 8 février 2014, au Hall des Chars à Strasbourg. Le spectacle « A nos morts … », par la Compagnie « Mémoires vives ». Ce spectacle  est devenu un véritable outil pédagogique intergénérationnel
  •  « La semaine du Maroc » organisée par l’association « Les Amis du Maroc des Trois Frontières » 7 au 11 janvier prochain, à Saint Louis, en hommage aux troupes coloniales (plus particulièrement les tirailleurs marocains)
  • La Ville de Saverne présente jusqu’au 2 mars prochain, au Château des Rohan, une exposition relative à « l’affaire de Saverne ». En 1913, à Saverne, des articles des journaux locaux, « l'Elsässer » et du « Zaberner Anzeiger » révèlent qu’un lieutenant prussien traite les soldats alsaciens de « wackes » (voyous en allemand). Cet incident va déclencher une étonnante affaire aux rebondissements internationaux.
  • Un colloque réunira les universitaires français et allemands autour des causes et des conséquences politiques, artistiques, littéraires et militaires de « l’affaire de Saverne », du 5 au 7 février prochain.
  • La Région organise par ailleurs les « Rencontres du Centenaires », un cycle de conférences sur le thème des « Alsaciens dans la Grande Guerre », en partenariat avec l’Association des Amis du Mémorial de l’Alsace-Moselle et les Editions La Nuée Bleue. Le premier volet de cet événement, animé par l’historien Jean-Noël Grandhomme, aura lieu le lundi 20 janvier prochain, à la Maison de la Région. Ce rendez-vous se déclinera à travers toute l’Alsace tout au long de l’année 2014.
  • Visite du Musée SERRET de St AMARIN, l'une des plus grandes collections militaire retraçant la Grande Guerre.

  « Le centenaire doit être un moment de fraternité international » !

Votre contenu ici

Commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Nom ou Pseudo (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site internet
(facultatif)

Votre commentaire

Recevoir les réponses à ce commentaire par email

Je souhaite recevoir la newsletter

Dans la même catégorie